2019 French Articles

Appel aux femmes : En quête d’une main-d’œuvre plus représentative en aéronautique

Au Canada, les femmes ont obtenu le droit de vote voici un siècle, et la loi canadienne les considère comme des personnes depuis 90 ans… Que de chemin parcouru! Depuis quelques années, les femmes représentent la moitié de la main-d’œuvre du pays et, selon Statistique Canada, 56,1 % des personnes inscrites à des études postsecondaires en 2016 et en 2017 étaient des femmes. Celles-ci restent toutefois sous-représentées dans certains secteurs et, en particulier, l’aéronautique. En effet, seuls 6 % des pilotes professionnels et 10 % du personnel de contrôle de la circulation aérienne sont des femmes, et 26 % des postes en science, technologie, génie ou mathématiques sont occupés par des femmes. Avec des titres comme « En pleine tempête : une pénurie de pilotes menace l’industrie mondiale de l’aviation » et « Le Canada face à une grave pénurie de pilotes et d’ouvriers en construction aéronautique », la presse nationale et internationale montre à quel point une présence accrue des femmes aiderait cette industrie, qui leur offre de belles carrières d’un bout à l’autre du pays.

L’industrie aéronautique canadienne et mondiale a grandement besoin de personnel qualifié. Dans un document de perspectives publié pour 2018 à 2037, Boeing écrit que d’ici 20 ans, la région Asie-Pacifique aura besoin de quelque 206 000 pilotes, ce qui la place en tête de la croissance mondiale de la demande. Les chiffres sont de 146 000 en Europe, 64 000 au Moyen-Orient, 57 000 en Amérique latine, 29 000 en Afrique et 27 000 en Russie et en Asie centrale. D’autres leaders du secteur, comme Airbus, évaluent la demande à 560 000 nouveaux pilotes d’ici 2035. Selon un document intitulé État de l’industrie aérospatiale canadienne – Rapport 2018, l’aéronautique est le grand protagoniste de la recherche-développement au Canada puisqu’elle représente près du quart de cette activité dans le secteur industriel. La conjoncture économique et la pénurie de personnel qualifié offrent aux femmes une occasion unique de devenir les partenaires égales d’une industrie jusqu’ici dominée par les hommes.

C’est pourquoi il est essentiel de diffuser cette information dans les écoles primaires et secondaires, notamment par des conférences. Les filles seront vraisemblablement tentées d’emboîter le pas à des prédécesseures qui expliquent leur cheminement de carrière. Pour Cathy Fraser, commandante de bord à Air Canada, « il est parfois plus convaincant d’entendre quelqu’un décrire sa carrière que de faire des recherches sur le Web. Quand j’étais au secondaire, dans les années 1970, ma conseillère d’orientation m’a dit que les filles ne pouvaient pas être pilotes. Il y avait peu de femmes en aéronautique, à l’époque, mais c’était tout de même possible. Aujourd’hui, les conseillers d’orientation s’informent directement auprès des représentants des différentes industries pendant les journées carrières et les salons de l’emploi. » Renseigner est un travail d’équipe, et les conseillers d’orientation scolaires sont en première ligne. Ils peuvent bouleverser les statistiques en profondeur et influer grandement sur la participation des femmes dans l’aéronautique.

Beaucoup d’organisations font la promotion de ces carrières auprès des femmes, dont la Northern Lights Aero Foundation. Leur mission est de faire connaître le secteur aux jeunes Canadiennes au moyen d’activités inspirantes et motivantes, qu’elles organisent ou auxquelles elles participent toute l’année. Joy Parker Blackwood, présidente du conseil d’administration de la Fondation, explique : « Le germe de la curiosité et de l’inspiration doit être planté dès le primaire, et les enseignants et les conseillers d’orientation, en plus de la famille et des amis, doivent continuer de nourrir la passion des filles au secondaire. » La Fondation a aussi pour tâche de rechercher et de faire connaître les jeunes talents aux entreprises qui recrutent, partout au pays. Il faut aussi rappeler aux enseignants que les filles peuvent fort bien réussir dans tous les aspects de l’industrie aéronautique, pour peu qu’elles connaissent les possibilités offertes et sachent quelles études elles doivent faire. L’industrie a besoin dès maintenant d’une présence accrue des femmes, pour qui l’avenir s’annonce brillant. Au sujet de la pénurie de pilotes au Canada, Marc Garneau, ministre des Transports, commente : « Ce n’est pas un secret : notre pays manque de pilotes. Je profite de l’occasion pour inviter à nouveau les femmes à jouer un plus grand rôle dans l’avenir de l’aéronautique au Canada. La conjoncture leur offre une occasion en or de modifier le visage de l’industrie. » Espérons que la représentation égale des femmes et des hommes dans les domaines jusqu’ici à prédominance masculine ne se fera pas attendre pendant encore un siècle. Et souhaitons que la diffusion de l’information change de nombreuses vies.

Par Anna Rusinowski


Références
https://www.ic.gc.ca/eic/site/ad-ad.nsf/eng/h_ad03964.html
https://www.boeing.com/commercial/market/pilot-technician-outlook/2018-pilot-outlook/
https://www.airbus.com/newsroom/press-releases/en/2016/07/airbus-forecasts-3-trillion-commercial-aviation-aftermarket-services-over-the-next-20-years.html

Advertise with Us!

Contact Donna Billey for more information at 1-888-634-5556 x103 or dbilley@marketzone.ca.