2020 French Articles

Action directe: Notre moment : la jeunesse en action

Le 28 octobre 2019, 27 jeunes manifestants préoccupés par les changements climatiques se sont fait connaître en tenant un sit-in impromptu dans l’entrée de la Chambre des communes à Ottawa. Ils ont subséquemment été arrêtés et bannis des lieux, mais leur manifestation a fait les manchettes nationales, tout comme le nom de leur mouvement : Notre moment. Leur message : l’urgence climatique doit être une priorité tous azimuts pour le gouvernement.

Fondé peu avant l’élection fédérale de 2019, Notre moment s’était d’abord donné pour but de mobiliser le vote des jeunes en donnant son appui à 35 candidates et candidats préoccupés par les questions climatiques. Dans un premier temps, le groupe souhaitait faire élire des politiciens et politiciennes de confiance qui s’engageaient à mettre l’urgence climatique au sommet de leurs préoccupations. Après l’élection, où huit des candidats et candidates qu’il appuyait ont été élus, le mouvement était maintenant bien placé pour élargir son influence. La première phase de son travail était en quelque sorte terminée.

La deuxième phase a commencé peu de temps après. Tout juste une semaine après l’élection fédérale, Notre moment voulait s’assurer que les politiciens réélus et nouvellement élus respecteraient leurs engagements. Sa priorité? Obtenir un « New Deal Vert » pour le Canada. Un peu à l’instar du New Deal (1933-1939) du président Franklin Roosevelt, vaste ensemble de réformes sociales et d’initiatives gouvernementales mis en place pour aider les États-Unis à sortir de la Grande Dépression, un New Deal Vert introduirait de vastes réformes pour s’attaquer à l’urgence climatique et serait porté par des élus des quatre coins du monde.

Le sit-in à la Chambre des communes à Ottawa visait à faire valoir ce point de vue. « Nous avons occupé la Chambre des communes parce que nous appartenons au peuple canadien, et que nous méritons d’être représentés par notre gouvernement », a expliqué Gordon Winch, un étudiant de l’Université de Waterloo. Notre moment réclame de l’audace et une détermination inébranlable de la part du gouvernement, qui selon lui doit mettre la crise climatique au cœur de chacune de ses décisions. Lors de la manifestation à la Chambre des communes, les militants en ont aussi profité pour remettre à chaque député une « lettre de mandat » qui ne mâche pas ses mots. « Notre génération a hérité d’une planète en crise », peut-on y lire. « Nous avons 11 ans pour prêcher par l’exemple et lutter contre les changements climatiques à un niveau systémique. Cela signifie que le gouvernement doit agir de toute urgence […] Il vous faut aller au-delà de la partisanerie et former un gouvernement qui mettra en œuvre un New Deal Vert pour le peuple. » La lettre se conclut par un avertissement : « Si vous faites partie de notre camp, vous pouvez compter sur nous pour vous soutenir tous les jours. Sinon, sachez que vous devez faire face à toute notre génération. Ensemble, nous pouvons lutter contre la crise climatique. » Un certain nombre de députés ont ouvertement accepté et appuyé la lettre de mandat. D’autres n’en ont même pas accusé réception.

Qu’est-ce, au juste, que le New Deal Vert réclamé par Notre moment pour le Canada? Selon le mouvement, le plan repose sur quatre piliers, ou demandes à l’endroit du gouvernement : 

  • Écouter les scientifiques. Il ne nous reste que très peu de temps pour modifier en profondeur notre économie et nos méthodes de gouvernance. Nous devons faire preuve d’une volonté inébranlable de prendre le virage renouvelable et de mettre fin au règne des combustibles fossiles.
  • Respecter les droits et la souveraineté des peuples autochtones. Nous devons être à l’écoute de ce que disent les communautés autochtones depuis des générations à propos des changements climatiques. Nous devons aussi reconnaître leurs droits territoriaux et issus des traités, condition essentielle à une véritable réconciliation entre le Canada et ses peuples autochtones.
  • Créer des millions de bons emplois, c’est-à-dire des emplois intéressants, bien payés et syndiqués dans le secteur des énergies renouvelables. Les gouvernements pourront financer la création de ces emplois en forçant les grandes entreprises et les banques à payer leur juste de part d’impôts et en éliminant les abris fiscaux pour les personnes qui ont le plus les moyens de contribuer en cette période critique.
  • Garantir la dignité, l’égalité et la justice pour tous et toutes. Le Canada a une charte des droits et libertés. Suivons-la à la lettre. Montrons à tous les Canadiens et Canadiennes, y compris aux Autochtones et aux personnes pauvres ou défavorisées, que l’urgence climatique est un problème planétaire auquel le Canada veut s’attaquer au nom de la justice et de la dignité humaine.

Les huit politiciens et politiciennes porteurs du projet du New Deal Vert au Parlement sont : Niki Ashton (Churchill—Keewatinook Aski), Daniel Blaikie (Elmwood—Transcona), Alexandre Boulerice (Rosemont—La Petite-Patrie), Don Davies (Vancouver Kingsway), Leah Gazan (Winnipeg-Centre), Matthew Green (Hamilton-Centre), Peter Julian (New Westminster—Burnaby) et Jenny Kwan (Vancouver-Est). Tous ont manifesté leur appui à Notre moment, mais Matthew Green s’est fait un point d’honneur de se joindre aux 27 manifestants qui ont été expulsés de la Chambre des communes et a accepté sa lettre de mandat en personne. Peter Julian, quant à lui, a déposé une motion liée au New Deal Vert à la Chambre des communes en décembre 2019. Le gouvernement n’aura donc pas le choix de répondre.

Notre moment est prêt pour la prochaine bataille. En plus de demander des comptes aux politiciens, le mouvement continuera d’encourager les jeunes à lutter pour la santé de la planète. Compte tenu de son succès à l’élection fédérale de 2019 et du rôle qu’il a joué dans la grève mondiale pour le climat en septembre 2019 (près d’un million de Canadiens et Canadiennes, surtout des jeunes, ont pris part aux manifestations d’un océan à l’autre), Notre moment semble avoir l’attention d’un auditoire enthousiaste prêt à se rallier à sa cause.

Par Sean Dolan


Pour en savoir plus sur Notre moment : https://our-time.ca/notre-moment2/

Advertise with Us!

Contact Stephanie Duprat for more information at
1-888-634-5556 x106 or stephanie@mzpinc.ca.