2021 French Articles

Combler les lacunes ou prendre de l’avance : les programmes d’enrichissement et l’occasion de bonifier l’apprentissage

Certains élèves savourent les relâches qui se succèdent au cours de l’année scolaire, mais d’autres ont encore soif d’apprendre. Les entreprises éducatives publiques et privées sont bien au fait de cet appétit; au fil du temps, elles ont développé une large gamme d’options à l’intention des élèves qui veulent continuer d’apprendre et de faire des expériences. De l’université de votre localité aux collèges de l’autre bout du pays et aux entreprises éducatives étrangères, les choix sont infinis : il suffit d’avoir la volonté de s’engager dans l’occasion d’apprentissage offerte. L’été est la période idéale pour participer à un projet de ce genre.

Les programmes d’enrichissement, comme on les appelle, prennent des formes variées. Les élèves qui choisissent de s’en prévaloir cherchent généralement à approfondir un sujet qui a piqué leur curiosité. C’est pour eux l’occasion d’enrichir leurs connaissances, d’explorer la matière plus à fond, de bonifier leurs apprentissages antérieurs, d’aborder de nouveaux aspects et de tirer un enrichissement de cette expérience pédagogique.

Les programmes d’enrichissement sont aujourd’hui plus importants que jamais. La pandémie a occasionné un déficit d’apprentissage qui – beaucoup d’enseignants le craignent – occasionnera chez certains élèves des retards de plusieurs mois et même de plus d’un an. Un programme d’enrichissement peut aider à combler ce déficit et bonifier l’apprentissage pendant cette période critique. Bon nombre de ces programmes ne sont offerts qu’en ligne à l’approche de l’été 2021. Par la suite, cependant, les conseillers en orientation auraient avantage à garder à l’esprit cette option et à l’offrir aux élèves qui souhaitent combler leur retard ou explorer tout simplement un sujet qui les intéresse. 

Les programmes d’enrichissement procurent aux élèves une série d’avantages qui vont bien au-delà du rattrapage de leurs éventuels déficits d’apprentissage.

L’inscription à l’un de ces programmes peut aussi :

  • aider l’élève à approfondir sa connaissance et sa compréhension de certaines matières;
  • améliorer ses habiletés relevant de la pensée critique, de l’analyse et de la résolution de problèmes;
  • répondre à des questions que l’élève se pose;
  • rehausser ses compétences scolaires et sociales;
  • lui donner confiance en soi;
  • lui donner l’occasion de prendre part à de nouvelles expériences pédagogiques et sociales;
  • lui donner un sentiment d’accomplissement;
  • atténuer son anxiété face aux activités ou situations nouvelles.

Ces avantages, parmi bien d’autres, confirment l’effet positif potentiel des programmes d’enrichissement sur le dossier scolaire de l’élève; mais la valeur globale de l’enrichissement pour la vie de l’élève est encore plus déterminante.

Les programmes d’enrichissement

Il existe un large éventail de programmes d’enrichissement. Selon Marie Schwartz, de TeenLife (un organisme qui compile les choix d’enrichissement et publie des textes sur le sujet), ces occasions d’apprendre « enseignent la responsabilité, le leadership et la résilience. On y trouve des programmes de formation générale, de service communautaire ou de formation au leadership, mais il ne s’agit pas de la vieille conception de l’école d’été. Les possibilités de vivre des aventures et de nouer des amitiés ne manquent pas, et il existe des programmes estivaux pour chaque adolescent, peu importent le champ d’intérêt, le budget ou l’horaire ». Ce dernier point mérite d’être souligné. Il existe littéralement un programme d’enrichissement pour chaque élève, allant du théâtre à la criminalistique, au journalisme ou à la recherche génétique. L’élève en quête d’un domaine d’enrichissement le trouvera par une simple recherche sur Internet. Cela dit, les programmes d’enrichissement répondent à la demande du marché; les plus populaires se situent dans les domaines ci-après.

Le leadership

Les programmes d’enrichissement axés sur le leadership sont parmi les occasions d’apprentissage estivales les plus populaires. La plupart d’entre eux mettent l’accent sur la citoyenneté mondiale et le souci d’améliorer le monde. La quête de cet objectif peut se faire par l’enseignement général ou supérieur, ou encore être axée sur le service public, la responsabilité personnelle et la justice sociale. Beaucoup de camps de leadership sont offerts par des universités qui voient dans l’exposition des élèves à l’expérience universitaire une leçon de vie essentielle pour les leaders émergents. Comme l’explique Austin Teshuba, un participant à l’Ivey Leadership Program, un programme axé sur l’entreprise mis sur pied à l’Université Western Ontario, un camp bien structuré « nous aide à devenir de meilleures personnes, que ce soit dans le domaine des affaires, de la technologie, de la médecine ou du droit. Ivey ne se borne pas à nous inculquer des connaissances sur les affaires et à nous dire de lancer une entreprise; il nous donne une connaissance des affaires qui nous aide à mieux comprendre le monde ».

Les arts

Les programmes d’enrichissement en arts vont du camp de théâtre à l’atelier d’écriture et aux cours pratiques d’architecture et de design. La gamme de choix qui s’offrent aux élèves est vraiment remarquable; les universités canadiennes et étrangères proposent aux élèves des programmes qui ne peuvent que rehausser leur goût des arts. Certains établissements tels que l’Alberta University of the Arts donnent aux élèves la possibilité de monter un portfolio d’arts visuels tout en obtenant des crédits d’études postsecondaires. De son côté, le programme de performance de l’Université Ryerson propose aux élèves des apprentissages variés allant du jeu théâtral à la production technique. Tous les programmes d’enrichissement artistique permettent aux élèves d’acquérir de précieuses compétences analytiques et critiques. Comme le dit Gillian Dykeman, d’ArtsLink NB : « Nous vivons dans une culture saturée de médias. Les arts nous donnent des outils qui révèlent le processus de fabrication des médias. Plus que jamais, nous avons besoin des arts pour former des citoyens instruits, dans le sens le plus global du terme. »

Les STIM

Outre les programmes de leadership, les camps d’enrichissement en science, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM) sont parmi les plus populaires au Canada. Ils sont également offerts par certains des meilleurs établissements du pays. L’Université Queen’s de Kingston, en Ontario, en est un bon exemple. Son programme de niveau élémentaire s’adresse aux élèves susceptibles de s’intéresser au génie dès leur plus jeune âge, tandis qu’un curriculum plus complet est offert aux élèves du secondaire. Les programmes de Queen’s sont également conçus pour attirer davantage de filles dans les carrières en STIM. Les élèves peuvent aussi enrichir leur savoir en criminologie – au camp de criminalistique de l’Université Trent –, ou en biologie, chimie et physique – dans le programme Spark Lab de l’Université York. On ne saurait trop insister sur l’importance de bonifier l’apprentissage lié aux carrières en STIM. D’après la National Science Foundation des États-Unis, « pour réussir dans notre nouvelle société hautement technologique fondée sur l’information, les élèves doivent développer leurs compétences en STIM jusqu’à un niveau nettement supérieur à celui qui était réputé acceptable par le passé ». C’est pourquoi les programmes d’enrichissement en STIM, en plus d’être très populaires, revêtent une telle importance pour les élèves canadiens qui manifestent de l’intérêt, voire une passion pour la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques.

Les programmes expérientiels

Au Canada, les programmes d’enrichissement expérientiels font partie de l’offre d’établissements scolaires et d’entreprises privées. Ils s’adressent aux élèves qui souhaitent vivre une expérience propre à rehausser leur compréhension du monde qui les entoure. Certains élèves veulent avoir une idée de ce qui les attend à l’université; d’autres aimeraient faire l’expérience de la vie en pleine nature ou à l’étranger. L’été est la saison idéale pour les projets de ce genre, compte tenu du temps libre et du nombre d’occasions proposées. Comme le dit Manfred J. von Vulte, auteur de Comic Books and Other Hooks: 21st Century Education [BD et autres amorces : l’éducation au XXIe siècle] : « Quand l’apprentissage s’enrichit d’une expérience concrète, il fait partie de l’expérience de vie. C’est une connaissance pratique, palpable, qui devient un super-souvenir. » Un programme d’enrichissement expérientiel est un excellent moyen d’aider les élèves à se développer d’une façon holistique, signifiante et souvent déterminante.

Les programmes généraux axés sur une matière

Les élèves ont aussi la possibilité de participer à des programmes d’enrichissement axés sur une matière. Que ce soit en droit, en journalisme, en biologie, en affaires ou en mathématiques, bon nombre d’universités canadiennes sont prêtes à donner aux élèves le don de l’enseignement supérieur dans le cadre de leurs programmes estivaux. Dans une entrevue accordée au Globe and Mail, Debbie Dada, alors élève du secondaire, a mis l’expérience du programme d’enrichissement en perspective : « C’est parfois très tentant de tout laisser tomber, mais alors, on ne tire pas le meilleur parti possible de son temps. Je pense qu’il est très important de pouvoir continuer à stimuler les progrès pendant l’été. Il ne faut pas croire que l’école sert seulement à apprendre et que le reste de la vie sert seulement à vivre. » Fréquenter un programme d’enrichissement à l’université, où l’élève a un avant-goût de la vie sur le campus, est un excellent moyen de maintenir son engagement et de se faire une idée de la façon de mener sa vie après l’école secondaire. C’est aussi un moyen efficace d’enrichir ses connaissances et ses compétences dans une matière donnée.

La réponse à la pandémie et le choix de l’enrichissement

Même si la communauté de l’enseignement a été prise de court par la pandémie, elle a réalisé la tâche herculéenne de réinventer l’apprentissage dans un nouveau contexte en adoptant des ressources technologiques. Les élèves continuent d’apprendre et d’évoluer malgré le chaos causé par le coronavirus. Cependant, la crise sanitaire a laissé des élèves sur la touche; les programmes d’enrichissement deviennent alors une option précieuse pour quiconque souhaite (ou doit) rattraper le temps perdu. Comme le conclut Janice Aurini, professeure de sociologie à l’Université de Waterloo, lorsqu’elle examine l’impact de la pandémie : « Les enfants déjà vulnérables – qui auraient déjà subi des pertes d’apprentissage pendant l’été et qui auraient dû faire du rattrapage après les grandes vacances – ont encore plus de retard qu’en temps normal au moment de la rentrée. » Avec leur vaste choix d’options, les programmes d’enrichissement ouvrent des perspectives aux élèves qui ont l’impression d’avoir pris du retard comme à ceux qui cherchent à prendre de l’avance.

Par : Sean Dolan

Advertise with Us!

Contact Stephanie Duprat for more information at
1-888-634-5556 x106 or stephanie@mzpinc.ca.