CIC 2020 French Articles

Histoire de diplômé : Heidi Mayer

Heidi Mayer worked in the advanced manufacturing sector for five years at the Red Deer College’s Centre for Innovation in Manufacturing. Photo Credit: Heidi Mayer

On pourra dire que les études en arts visuels d’Heidi Mayer l’auront menée dans des directions intéressantes. Bien qu’elle prenne un peu de temps en ce moment pour élever ses enfants, son dernier poste en tant que technicienne de laboratoire de conception et de fabrication lui aura permis de conjuguer son amour de l’art à la fabrication de pointe.

« C’était un milieu de travail dynamique et passionnant, car les projets venaient de secteurs diversifiés. C’était gratifiant de travailler avec les inventeurs sur les prototypes et la validation des concepts », explique-t-elle avec enthousiasme.

Dans le domaine de la fabrication avancée, la validation des concepts est une petite expérience servant à démontrer qu’une idée ou un concept peut être construit et fonctionner comme l’inventeur l’a imaginé. Quant au prototype, c’est un modèle fonctionnel du produit final servant à démontrer comment l’idée de l’inventeur prendra forme. La collaboration avec les collèges permet aux entreprises de tester des concepts sans se ruiner, en utilisant de l’équipement et des systèmes de pointe, et avec l’aide d’enseignants compétents et expérimentés pour diriger leurs étudiants. Ces derniers bénéficient d’une expérience pratique avant même l’obtention de leur diplôme, ce qui leur donne un avantage pour se trouver un emploi.

Heidi Mayer a obtenu un diplôme en arts visuels du Collège Red Deer, puis un baccalauréat en arts visuels du Collège d’art et de design de l’Alberta (devenu depuis l’« Alberta University of the Arts »). Elle a par la suite décroché un emploi dans son alma mater, au Centre for Innovation in Manufacturing (CIM) de Red Deer.

Le CIM dispose de 4,2 millions de dollars en technologie de fabrication de pointe. Il aide un large éventail d’industries à développer ou à améliorer des produits en offrant des services de conception, de modélisation CAO 3D et de conception technique.

C’est au CIM que Heidi a participé au projet Moppitt, une solution de nettoyage avant-gardiste et écologique pour le secteur du transport.

« Les gens de Moppitt sont venus au collège chercher de l’aide pour construire leur prototype à valider en raison de notre réputation en impression 3D et en innovation dans le secteur de la fabrication, explique-t-elle. Nous avons réalisé les prototypes en imprimant un modèle en 3D puis en fabriquant un moule en caoutchouc qui pourrait servir à mouler plusieurs pièces en uréthane. C’est un procédé que j’ai utilisé pendant mes études en arts visuels. »

Même si le produit sur lequel Moppitt et Heidi et son équipe ont travaillé n’est plus sur le marché, l’entreprise a beaucoup appris grâce aux essais réalisés sur les prototypes originaux et a pu revoir la conception de son produit pour en accroître l’efficacité.

La technicienne considère qu’elle a énormément appris au Collège Red Deer.

« Mon programme était vraiment très pratique. J’ai passé un nombre d’heures incalculable dans le studio à explorer et à fabriquer toutes sortes de choses. Ça m’a appris l’importance de travailler fort et de persévérer. J’ai dû être créative et apprendre à tirer des leçons de mes échecs sans me décourager. »

La relation entre le collège et le secteur de la fabrication avancée est importante, car elle permet au personnel enseignant de bien connaître le secteur et de se familiariser avec l’équipement et les processus les plus avancés. C’est ce genre d’expérience d’apprentissage « dans le monde réel » qui fait des collèges des milieux éducatifs si uniques.

Heidi décrit comment elle s’est préparée à ses études collégiales : « J’ai suivi la plupart de mes cours dans le cadre du programme de baccalauréat international au secondaire, ce qui m’a donné une base solide et diversifiée et m’a préparée aux exigences des études postsecondaires. J’y ai appris à exercer mon raisonnement critique et à rédiger, des compétences qui se sont avérées inestimables. »

Pendant ses études au Collège Red Deer, Heidi a travaillé avec une équipe qui a construit l’atelier Makerspace élargi, un lieu d’accès aux équipements et de mise en commun d’idées. Le Makerspace contient des espaces réservés à l’impression 3D, à la robotique, au multimédia, ainsi qu’à l’enregistrement audio et vidéo.

« J’ai aimé travailler avec les étudiants et leur faire découvrir le matériel de fabrication de pointe du collège. Cet atelier Makerspace est à la disposition des étudiants, des professeurs, du personnel et des membres des communautés avoisinantes. »

Quels sages conseils Heidi Mayer a-t-elle à prodiguer aux étudiants qui aimeraient faire carrière en fabrication de pointe?

« Je leur conseillerais surtout de choisir un domaine qui les passionne, dit-elle. Si vous êtes curieux et disposés à apprendre continuellement, l’avenir vous fera découvrir des chemins exaltants. »

Par Jackie Fritz