CIC 2020 French Articles

La Fabrication De Pointe – Vue d’ensemble

Saviez-vous que la technologie de l’impression 3D a tellement évolué qu’elle permet désormais de concevoir et de créer des tissus humains? Que l’utilisation des nanotechnologies dote les vêtements de propriétés qui les rendent plus chauds ou plus froids? Ou que le concept de réalité augmentée a beaucoup de potentiel pour le secteur de la fabrication?

Voil‡ autant díexemples díapplication des technologies de fabrication de pointe, qui reposent sur les matÈriaux de pointe, les capacitÈs Èmergentes et les principes Ètablis des sciences physiques et biologiques. LíintÈgration de líautomatisation, du calcul, des logiciels, des rÈseaux et des capteurs permet de fabriquer de nouveaux produits ou díaccroÓtre líutilitÈ et líefficacitÈ des technologies existantes.

Au Canada, le secteur de la fabrication de pointe regroupe plus de 77 300 entreprises. Selon les projections prÈsentÈes dans le Rapport des Tables de stratÈgies Èconomiques du Canada : fabrication de pointe publiÈ par le gouvernement du Canada, cette industrie devrait gÈnÈrer des ventes díenviron 1 billion de dollars díici 2031, dont plus de 540 milliards de dollars en exportations. Les projections annoncent Ègalement une hausse sur le plan de líemploi.

Le mÍme rapport fait Ètat de certains obstacles ‡ surmonter par le Canada pour atteindre ses objectifs de vente et díexportations dans le secteur de la fabrication de pointe : líampleur croissante de la concurrence mondiale, la pÈnurie de travailleurs qualifiÈs et spÈcialisÈs et le niveau díadoption variable des nouvelles technologies. Or, les collËges et les instituts entretiennent une relation unique avec les grandes industries. Ils sont capables de síadapter aux changements technologiques et de síen servir pour progresser, et ils sont bien positionnÈs pour abattre les obstacles et enrichir la main-díúuvre par líapport díun personnel qualifiÈ. 

Puneet Kaur Johal, actuellement inscrite ‡ un programme de technologie du gÈnie chimique, brosse le tableau suivant : ´ Les collËges se concentrent sur plusieurs aspects essentiels. Ils offrent une excellente expÈrience pratique. Leurs laboratoires sont dotÈs des mÍmes instruments de pointe que les Ètudiants utiliseront quand ils travailleront dans une industrie. Les Ètudiants sont encouragÈs ‡ choisir et ‡ utiliser des technologies nouvelles dans leurs travaux et leurs projets de gÈnie chimique. Comme líÈvaluation de leurs travaux tient compte de líexactitude et de la prÈcision de leurs rÈsultats, ils ont conscience de líimportance díobtenir de bons rÈsultats et de bien rÈaliser les expÈriences dans un dÈlai restreint, en suivant le protocole et en adoptant les bonnes techniques. Ils apprennent donc que pour líindustrie, le temps et la prÈcision, cíest de líargent, et que les entreprises voudront embaucher des personnes qui sont conscientes de ces aspects-l‡. Les Ètudiants sont formÈs ‡ exÈcuter tous leurs travaux dans le respect des rËglements, des normes et des directives en vigueur. Les diplÙmÈs sont en mesure díappliquer les principes de la chimie, des mathÈmatiques, de la physique et du gÈnie chimique ‡ líexÈcution des t‚ches et ‡ la rÈsolution de problËmes complexes. ª

Les Ètablissements díenseignement du pays offrent plus de 380 programmes liÈs ‡ la fabrication de pointe, qui mËnent ‡ líobtention díun diplÙme, díun certificat, díun grade ou díun diplÙme díÈtudes supÈrieures.

Le secteur de la fabrication de pointe regroupe trois composantes principales : la robotique et líautomatisation, les transports et le gÈnie.

Le domaine de la robotique (ou automatisation) progresse ‡ un rythme effrÈnÈ et la technologie robotique canadienne est utilisÈe partout dans le mondeÖ et mÍme au-del‡.

´ Les Canadarm 1 et 2 sont des composants particuliËrement reconnaissables de la navette spatiale et de la Station spatiale internationale, observe Andrew Van-Martin, spÈcialiste de líautomatisation pour le BID Group. Jíaime particuliËrement cet exemple parce que quand jíÈtais enfant, je me disais toujours que cíÈtait vraiment cool que le Canada ait construit une partie díun vaisseau spatial. Voir des vidÈos des bras en action mía toujours rendu fier díÍtre Canadien. Gr‚ce ‡ líenthousiasme de nos jeunes pour une carriËre en sciences et en robotique, le Canada pourra demeurer ‡ líavant-garde du secteur de la mÈcatronique et de la robotique. ª

Les collËges et instituts du Canada sont mondialement reconnus pour leurs cours de formation en fabrication de pointe.

Jagvir Singh Sandhu est un Ètudiant international venu de lí…tat du Pendjab, en Inde. Il est actuellement inscrit ‡ un programme de techniques du gÈnie de la fabrication aÈrospatiale. Il nous dit : ´ Je níavais jamais ÈtÈ exposÈ ‡ un programme propre ‡ enrichir mes connaissances pratiques plutÙt que les simples connaissances thÈoriques. Jíai vu le nouveau programme en technologie de la fabrication aÈrospatiale que le CollËge Centennial offre ‡ ses Ètudiants. En plus díavoir le plaisir díÍtre parmi les premiers Ètudiants diplÙmÈs díun tout nouveau programme, je me suis rendu compte quíil comprend finalement tous les cours de base offerts dans les autres domaines du gÈnie. Alors je me suis dit : ìPourquoi ne pas essayer?î ª

´ La technologie du gÈnie de la fabrication aÈrospatiale contribue ‡ hauteur díenviron 20 milliards de dollars par an au produit intÈrieur brut du Canada, poursuit M. Sandhu. Líaviation elle-mÍme est un secteur distinct et un acteur non nÈgligeable au Canada, tandis que la fabrication aÈrospatiale constitue un secteur díemploi plus vaste, qui reprÈsente 160 000 emplois spÈcialisÈs. ª

Les six grands domaines du gÈnie (mÈcanique, chimique, civil, Èlectrique, organisationnel et gÈotechnique) contribuent pratiquement tous au dÈveloppement des technologies de fabrication de pointe.

´ Le gÈnie chimique est un domaine qui marie la science et líÈconomie, ajoute Mme Johal; nous appliquons des principes scientifiques aux processus de production de biens díusage courant qui nous rendent la vie plus agrÈable et plus facile. La recherche en gÈnie chimique síest signalÈe rÈcemment dans des domaines tels que les plastiques Ècoresponsables, les carburants propres issus de la dÈsulfuration non conventionnelle des carburants et des biocarburants, les microdispositifs mÈdicaux, les procÈdÈs chimiques Ècologiques et la photosynthËse artificielle, qui míintÈresse tout particuliËrement. La mise en úuvre des procÈdÈs conventionnels de la production chimique industrielle dÈpend de líÈnergie thermique. Les technologies rÈactives innovantes mettent en jeu un contrÙle actif et perfectionnÈ des Èlectrons et des ions, afin de faciliter la synthËse et la production de matÈriaux. Les systËmes qui en sont issus accÈlËrent le processus de fabrication de vaccins díimportance vitale pour contrer les nouveaux virus. ª

Les emplois dans le secteur de la fabrication de pointe sont nombreux et variÈs, et les perspectives de carriËre dans ce domaine continuent de croÓtre avec les progrËs technologiques.

´ Líindustrie de líÈnergie nuclÈaire et líindustrie pÈtrochimique sont des secteurs díemploi ‡ forte demande. Líindustrie nuclÈaire est plus populaire que jamais parce quíelle ne pollue pas líair et líeau comme les processus thermiques [qui consomment du charbon]. Quant ‡ líindustrie pÈtrochimique, en plus de la forte demande, elle contribue ‡ la fabrication díun grand nombre de produits utiles : les fibres synthÈtiques, les teintures, les plastiques, la cire, le pÈtrole brut, le caoutchouc synthÈtique, les mÈdicaments, les engrais, les insecticides. Par ailleurs, il y a une forte demande díingÈnieurs en procÈdÈs de fabrication, et les emplois de technologues de laboratoire sont populaires chez les Ètudiants stagiaires du programme ª, explique Mme Johal.

La liste de M. Sandhu comprend les emplois dí´ opÈrateur-machiniste en CNC [commande numÈrique par calculateur], opÈrateur de CMM [machine de mesure de coordonnÈes], concepteur de fabrication assistÈe par ordinateur, contrÙleur de la qualitÈ, spÈcialiste en tests non destructifs et assembleur díavions ª.

Enfin, selon M. Van-Martin : ´ Il existe un tas de carriËres possibles dans ce domaine. Il y a le cÙtÈ API [automate programmable industriel], qui síapplique gÈnÈralement aux chaÓnes de production et aux grosses machines. Il y a aussi les systËmes intÈgrÈs, qui servent plutÙt aux applications mobiles. Une personne de mon programme a trouvÈ un emploi ‡ líaccÈlÈrateur de particules TRIUMF de UBC et une autre a trouvÈ un emploi dans le secteur des moteurs et des transformateurs ‡ BC Hydro. Je dirais que cíest dans le secteur des API que la demande est la plus forte. Cíest un type de programmation diffÈrent, que les gens tendent ‡ moins aimer, de sorte que líoffre de travailleurs pour les emplois de ce type est plus faible que pour les autres emplois en programmation. Je pense que les perspectives de carriËre dans ce domaine sont trËs vastes et que bon nombre de compÈtences sont transfÈrables si on dÈcide finalement de faire carriËre dans un autre domaine. ª

La fabrication de pointe est une industrie stimulante et futuriste, qui attire les esprits aiguisÈs et les principes innovateurs. Les collËges et instituts canadiens sont ‡ líavant-garde de cette nouvelle technologie. Ils prÈparent aujourdíhui la main-díúuvre de demain. 

Par Jackie Fritz